n° 242
Les tabous du constitutionnalisme en Afrique « francophone »

Cartes et photos associées

2010, violences électorales en Côte d’Ivoire.

2010-violences-electorales-en-cote-divoire

Plusieurs dizaines de jeunes ivoiriens anti-Ouattara s’opposent à la police lors d’une manifestation le 17 février 2010 dans le quartier populaire de Koumassi à Abidjan. Manifestant contre la dissolution du gouvernement ivoirien et de la commission électorale, l’usage de la violence est l’un des modes de participation à la vie politique.

Photo de Sia Kambou, AFP Photo, Abidjan, Côte d’Ivoire, 17 février 2010.

John Kufuor et le respect des cadres constitutionnels.

john-kufuor-et-le-respect-des-cadres-constitutionnels

Leader de l’opposition au Ghana et candidat à la présidence lors des élections de décembre 2000, John Kufuor est acclamé par la foule à son arrivée, le 3 décembre 2000, au Indafa Park, à Accra. Successeur de Jerry Rawlings, il est le deuxième président de la IVe République du Ghana. Tout comme l’ancien président du Nigeria, Olusegun Obasanjo, John Kufuor effectue deux mandats (2001-2009), à la suite desquels il se retire.

Photo d’Issouf Sanogo, AFP Photo, Accra, Ghana, 3 décembre 2000.

Charles de Gaulle, un modèle présidentiel ?

charles-de-gaulle-un-modele-presidentiel

Le président français, le général Charles de Gaulle, pose avec les présidents africains après un déjeuner à l’Élysée, le 8 mars 1961 à Paris (de gauche à droite : Philippe Yacé, président de l’Assemblée de Côte d’Ivoire ; Hamani Diori, Niger ; Maurice Yaméogo, Haute-Volta, ancien Burkina Faso ; Charles de Gaulle, France ; Félix Houphouët-Boigny, Côte-d’Ivoire ; Hubert Maga, Dahomey, ancien Bénin). Rappelé au pouvoir à la faveur de la « crise algérienne » (mai 1958), il fait approuver par référendum le 28 septembre 1958 le projet d’une nouvelle Constitution, qui fonde la Ve République. Absente du texte originel de la constitution de 1958, l’élection du président de la République au suffrage universel a été introduite par la voie d’un référendum organisé à l’initiative du chef de l’État, le 28 octobre 1962. L’homme providentiel de Colombey-les-Deux-Églises a largement inspiré les trajectoires constitutionnelles de l’institution présidentielle postcoloniale en Afrique sous influence française, tout comme l’idée de la prééminence présidentielle américaine.

Photo d’AFP Photo, Paris, France, 8 mars 1961.

Dr Yayi Boni, symbole d’un régime présidentiel.

dr-yayi-boni-symbole-dun-regime-presidentiel

L’ancien président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) fait le signe de la victoire, le 25 février 2006 à Kandi. Après trente ans de pouvoir du président Mathieu Kérékou (excepté l’intermède du mandat de Nicéphore Soglo, 1991-1996), l’arrivée à la présidence de la République béninoise de Yayi Boni, le 5 mars 2006, marque une véritable rupture. Régime présidentiel dans lequel une prééminence formelle du chef de l’État existe, la République du Bénin a réélu le Dr Yayi Boni en 2011 pour un deuxième mandat. Le régime politique au Bénin diffère des régimes camerounais et gabonais, par exemple, qui se caractérisent par le maintien d’une prééminence réelle du président, avec un Premier ministre simple exécutant.

Photo d’Erick Christian Ahounou, AFP Photo, Kandi, Bénin, 25 février 2006.

afco_242_0073_img001

Duverger, M. (1968), Institutions politiques et droit constitutionnel, Presses universitaires de France, Paris.

L’inscription électorale, enjeu des élections.

linscription-electorale-enjeu-des-elections

Au deuxième plan de cette photo, dans une rue commerçante de Yaoundé, près d’un marchand de chaussures, une grande affiche d’information incite les habitants à aller s’inscrire sur les listes électorales en vue des élections présidentielles qui se sont tenues en octobre 2011. L’inscription dans une circonscription électorale est un enjeu important des élections en Afrique. Au Cameroun, le phénomène de « transhumance électorale » représente un mouvement de populations vers les villes et les villages de l’hinterland le temps d’un week-end électoral. Une partie du corps électoral quitte son lieu de résidence habituel et va voter dans la circonscription où elle est inscrite.

Photo de Seyllou Diallo, Yaoundé, Douala, Cameroun, 5 octobre 2011.

Destruction de la « Sorbonne », creuset du concept « toxique » d’ivoirité.

destruction-de-la-sorbonne-creuset-du-concept-toxique-divoirite

Plus célèbre forum de rue tenu par les partisans de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, lieu de débats politiques et de discussions, situé en plein cœur du quartier du Plateau (administration et affaires), non loin du palais présidentiel, cet espace était le plus connu des « parlements » ou « agoras » pro-Gbagbo de la capitale économique. Les jeunes idéologues du régime y élaboraient leurs argumentaires sur l’ivoirité, se forgeaient leurs convictions que certains acteurs politiques étaient étrangers ou du « parti de l’étranger », et qu’une partie de la population, essentiellement Dioula du Nord, ne faisait pas partie de la société ivoirienne. Suite aux élections présidentielles remportées par Alassane Ouattara, en octobre 2010, et le renversement du gouvernement Gbagbo, le nouveau président décide de faire table rase du passé, et décrète la destruction, pour cause d’assainissement, du marché alentours et des lieux de rue du politique à Abidjan, le mardi 19 avril 2011.

Photo de Sia Kambou, AFP Photo, Abidjan, Côte d’Ivoire, 19 avril 2011.

Solde commercial de l’Afrique du Sud avec la RPC (données excluant Hong-Kong)

solde-commercial-de-lafrique-du-sud-avec-la-rpc-donnees-excluant-hong-kong

Source : Compilation de l’auteur à partir des données des douanes sud-africaines et du ministère du Commerce de la RPC.


Sommaire
 
Page 7 à 9

Éditorial

Jean-Bernard Véron

 

Actualités africaines

Page 11 à 28

L'Afrique du Sud et la Chine

Un mariage de raison ?

François Lafargue

 
Page 29 à 45

Botswana et Maurice, deux miracles africains

Profiter de ses rentes sans hypothéquer son développement

Arthur Silve

 

Dossier : Les tabous du constitutionnalisme en Afrique « francophone »

Page 47 à 51

Les tabous du constitutionnalisme en Afrique

Prélude autour du colloque de Lomé

Jean du Bois de Gaudusson et Dodzi Kokoroko

 
Page 53 à 58

Les tabous du constitutionnalisme en Afrique

Introduction thématique

Jean du Bois de Gaudusson

 
Page 59 à 71

Identités et démocratie en Afrique

Entre hypocrisie et faits têtus

Guy Rossatanga-Rignault

 
Page 73 à 86

Quel statut constitutionnel pour le chef de l'État africain ?

Entre principes théoriques et pratique du pouvoir

Fabrice Hourquebie

 
Page 87 à 97

La population en droit constitutionnel

Le cas des pays d'Afrique francophone

Alain Ondoua

 
Page 99 à 113

Quelques réserves sur l'élection du président de la République au suffrage universel

Les tabous de la désignation démocratique des gouvernants

Ismaïla Madior Fall

 

Repères

Page 115 à 116

Afrique subsaharienne francophone

Des textes constitutionnels en vigueur à leur(s) révision(s)

Soubahimbane Sambou

 
Page 117 à 117

L'idée de Constitution en Afrique

Dodzi Kokoroko

 
Page 118 à 119

La Cour constitutionnelle, un acteur-clé du renouveau constitutionnel sud-africain

 
Page 120 à 121

Armée et démocratie en Afrique, une relation ambivalente à normaliser

Alexis Essono Ovono

 

Notes de lecture

Page 123 à 145

Notes de lecture

 
Page 125 à 127

Vincent Hugeux. Afrique : le mirage démocratique

Pierre Jacquemot

 
Page 127 à 129

David Mosse. Cultivating Development. An Ethnography of Aid Policy and Practice

Céline Ségalini

 
Page 130 à 131

Jean Jolly. Les Chinois à la conquête de l'Afrique

Jean-Raphaël Chaponnière

 
Page 132 à 133

Emmanuel Goffi et Grégory Boutherin. Les Conflits et le Droit

Bruno Charbonneau

 
Page 134 à 135

Emmanuel Dongala. Photo de groupe au bord du fleuve

Emilio Sciarrino

 
Page 136 à 138

Revue Maghreb-Machrek. Al-Qaïda au Maghreb islamique. Les suites des révolutions arabes

Anne Giudicelli

 
Page 138 à 140

Yvan Guichaoua. Understanding Collective Political Violence

Jean-Bernard Véron

 
Page 141 à 142

Stéphane Madaule. Le Manuel du développement. 25 ans d'expérience dans la coopération internationale

Dominique Dordain

 
Page 143 à 145

Jean-Michel Djian. Ahmadou Kourouma

Nicolas Di Méo

Fiche technique de ce numéro

  • Afrique contemporaine
    n° 242, 2012/2 - 156 pages
  • I.S.B.N. : 9782804174347