billet sur l’actualité

Dans les Nords comme dans les Suds, la jeunesse est au centre des débats. En Afrique, elle incarne à la fois les espoirs de modernisation et les risques de la déstabilisation – elle fournit à la fois les avant-gardes et les vandales, pour paraphraser le titre de l’ouvrage devenu classique dirigé par Jon Abbink et Ineke van Kessel, Vanguard or Vandals.L’approche proposée par les contributeurs du présent dossier d’Afrique contemporaine, coordonné par Valérie Golaz et Bénédicte Gastineau et composé de cinq articles et six repères, est différente. Au monde urbain, ils préfèrent le monde rural – mais un monde rural connecté et changeant. Si les contributeurs sont en bonne part des démographes et s’ils ne nient pas la particularité et l’importance du défi démographique qui affecte l’Afrique qu’ils étudient (surtout l’Afrique subsaharienne en l’occurrence), ils se refusent aux simplicités et aux déterminismes de l’« explosion de jeunesse » (le célèbre youth bulge), et ils n’entendent pas répondre à la question « macro » de la situation démographique comme dividende ou comme catastrophe . Le prochain numéro d’Afrique contemporaine sera consacré aux politiques énergétiques en Afrique.