La mutation de l’économie éthiopienne

par Jean-Raphaël Chaponnière

Classée parmi les pays les moins avancés, l’Éthiopie figure depuis dix ans parmi les plus dynamiques et son gouvernement prévoit qu’elle intégrera la catégorie des pays à revenu intermédiaire en 2025. Bien que l’économie soit à dominante agricole et que le pays dépende de l’aide alimentaire, le gouvernement a fait de l’industrialisation une priorité et il a adopté une « stratégie d’invitation » en direction des pays émergents, dont la Chine. En dépit des efforts déployés depuis 2000, la part du secteur manufacturier dans le PIB n’a pourtant pas augmenté, et les exportations de produits manufacturés demeurent faibles.




Cartes et photos associées
CONSULTER L'ARTICLE