L’industrialisation en Afrique en question

par Pierre Jacquemot

L’Afrique importe l’essentiel de ses produits manufacturés – intermédiaires ou finis – du reste du monde. Après une première phase d’industrialisation inachevée, l’objectif d’accroître les niveaux de transformation industrielle continue de se dérober, surtout dans des chaînes de valeur qui sont caractérisées par des normes exigeantes soumises à des gouvernances contrôlées par les grandes firmes. Pour autant, l’intégration par les chaînes de valeur régionales est de plus en plus considérée par les gouvernements comme par les institutions régionales et internationales comme le moyen privilégié pour parvenir à une industrialisation enfin inclusive et durable. Elle est supposée encourager la modernisation du secteur privé, favoriser la création d’emplois, s’inscrire dans l’économie verte. Mais ce nouveau chemin se heurte encore à de nombreux obstacles.




Cartes et photos associées
CONSULTER L'ARTICLE