Réponse au texte « Gratuité des soins ? Ce qu’il faudrait prouver… » de Joseph Brunet-Jailly

par Jean-Pierre Olivier de Sardan

      Valéry Ridde

Joseph Brunet-Jailly développe longuement deux mises en cause radicales de notre posture générale, qui sont à notre avis totalement infondées, soit parce qu’elles nous font dire le contraire de ce que nous disons, soit parce qu’il se trompe quant aux questions méthodologiques. D’autre part, il critique toute une série de points particuliers de l’ouvrage, en faisant de nombreux contresens sur nos propos, en ignorant nos arguments ou en méconnaissant la littérature scientifique sur le sujet.



CONSULTER L'ARTICLE