Le convoyeur vers nulle part

par Sarah Gilkerson

      Katell Guernic

      Nicolas Donner

L’histoire du Sahara occidental est aussi contestée que son territoire. Tout en resituant l’enjeu qu’a représenté l’exploitation des mines de phosphate dans le conflit pour le Sahara occidental, cet article s’attache à montrer le rôle essentiel que ces mines ont joué dans l’affirmation d’une identité et d’une communauté politique sahraouie. L’émergence d’une classe ouvrière dans les cités minières et les liens tissés entre les mineurs et la résistance indépendantiste permettent en effet de comprendre la formation et la cristallisation d’une identité politique dont les actes de sabotage perpétrés dans les mines ont constitué des événements fondateurs. Des événements dont la mémoire demeure prégnante et agissante, aujourd’hui encore, dans les camps de réfugiés sahraouis en Algérie. Cet article s’attache ainsi à montrer comment les mineurs et le contexte minier ont joué un rôle central dans la manière dont s’est façonnée l’identité politique sahraouie dans sa lutte et ses revendications pour accéder à la souveraineté.




Cartes et photos associées
CONSULTER L'ARTICLE