Yopougon, ensemble mais pas trop

par Hannah Schilling

À travers l’étude de cas d’un espace de paris sportifs et de jeux de hasard dans un quartier résidentiel de Yopougon à Abidjan, cet article vise à comprendre comment les disparités socio-économiques sont reproduites et légitimées par les différences morales et sociales entre jeunes Ivoiriens. Les différenciations sociales des jeunes hommes citadins en recherche d’emploi sont analysées au prisme des interactions et d’une « mise en frontières » dans un espace dédié aux jeux de hasard. Ces phénomènes s’inscrivent dans la renégociation des figures de réussite d’une classe moyenne urbaine : la mobilisation de catégories morales permet de distinguer les jeunes « diplômés joviaux » des « jeunes nousia agressifs » pour légitimer un inégal accès aux ressources sociales et économiques générées par l’espace des jeux.




Cartes et photos associées
CONSULTER L'ARTICLE