Une histoire politique du Tonkpi dans l’Ouest ivoirien

par Jeremy Allouche

      Hyacinthe Digbeugby Bley

La formation d’un parti politique est généralement associée à des personnalités clés et/ou une idéologie politique. Rarement, en revanche, la dimension de l’ancrage territorial est prise en compte. À travers le cas du Tonkpi – ancienne région des Dix-Huit Montagnes dans l’Ouest ivoirien – sur le temps long des années 1950 à nos jours, cet article étudie la convergence entre la marginalisation politique de cette région frontalière de la Guinée et du Liberia, et l’ancrage régional d’un parti politique, l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), fondée en 2001 par le général Robert Gueï. Depuis l’assassinat de ce dernier, lors du putsch de 2002, l’UDPCI se cherche une audience nationale à travers son nouveau président, Albert Mabri Toikeusse, mais reste perçue comme un parti de l’aire ethno-régionale du Tonkpi.




Cartes et photos associées
CONSULTER L'ARTICLE