Sur les traces des capitales indécises de la Côte d’Ivoire

par Jean-Luc Piermay

Le présent article relate un voyage en Côte d’Ivoire, d’une ville à l’autre, en particulier dans les centres urbains qui portent aujourd’hui, ou qui portèrent, un titre de capitale. Il commence à Abidjan, décrivant la transformation de la ville en une métropole composée de quartiers et irriguée par les hubs de transport. Le voyage se poursuit à Grand-Bassam, la première capitale, aujourd’hui déchue et rattrapée physiquement par la métropole ; puis à Yamoussoukro, capitale officielle qui peine à assumer son rôle. Il se termine à Bouaké, « capitale du Nord », toujours centre commercial majeur, mais ville fortement secouée par les conflits internes au pays.




Cartes et photos associées
CONSULTER L'ARTICLE