Le boom de l’anacarde dans le bassin cotonnier du Nord ivoirien

par Thomas J. Bassett

Le paysage agricole des régions de la savane ivoirienne est très différent aujourd’hui, comparé à il y a seulement vingt ans. Le changement le plus important a été l’expansion des vergers de noix de cajou et le déclin relatif de la superficie cotonnière. Cet article cherche à expliquer cette transformation agricole, en examinant la prise de décision des agriculteurs dans l’économie politique plus large de la Côte d’Ivoire et l’histoire du développement agricole de la région. Cette recherche combine des méthodes de recherche quantitatives et qualitatives à plusieurs échelles pour comprendre la dynamique de ce changement agraire. Les structures de marché contrastées et les prix à la production dans les secteurs du coton et de la noix de cajou expliquent en grande partie ce changement dans l’économie et les paysages agricoles.




Cartes et photos associées
CONSULTER L'ARTICLE