La politique par le bas-fond

par Richard Banégas

En contrepoint d’études « post-conflit », très macropolitiques, cet article envisage l’après-guerre en Côte d’Ivoire sous un angle micro-local, par un focus sur le bas-fond de Gobelet, un bidonville d’Abidjan, dont un groupe de « Jeunes Patriotes sans abri » avait pris le contrôle. L’article montre comment ces jeunes ont su manier le patriotisme pour négocier leur précarité. Il examine les conflits locaux et les compromis auxquels cette prise de pouvoir a donné lieu. Des arrangements qui indiquent que la révolution sociale du bas-fond s’est muée, après-guerre, en révolution passive. En épilogue, l’article suggère que c’est moins le changement de régime que la violence de classe de « l’Émergence » qui aura finalement eu raison de cette expérience politico-générationnelle du bas-fond de Gobelet.




Cartes et photos associées
CONSULTER L'ARTICLE