Quel avenir pour le charbon minéral en Afrique ?

par Jean-Marie Martin-Amouroux

Alors qu’ils ont tous signé l’accord conclu à l’issue de la COP 21 de décembre 2015, les pays africains vont-ils pour autant renoncer à exploiter le charbon minéral ’ Les éléments de réponse à cette question dépendent en premier lieu de l’Afrique du Sud, qui compte pour plus de 90 % de la production africaine de charbon et pour 80 % de sa consommation. Dans les autres pays africains qui utilisent le charbon, l’avenir de ce minerai dépendra principalement de la position de leurs dirigeants vis-à-vis de la thermoélectricité charbon et du dynamisme des autres filières de production d’électricité. Ces pays seront influencés par les politiques des grands pays qui exportent le charbon ou ses technologies (principalement l’Afrique du Sud, la Chine et l’Inde).




Cartes et photos associées
CONSULTER L'ARTICLE