L’énergie solaire thermodynamique en Afrique

par Frédéric Caille

La Sofretes, Société française d’études thermiques et d’énergie solaire, une société d’économie mixte spécialisée dans le pompage solaire thermodynamique, a été créée en octobre 1973 au terme d’une décennie d’expérimentations entre la France et le Sénégal par l’ingénieur français Jean-Pierre Girardier. Devenue leader dans son domaine et propriété majoritaire du Commissariat à l’énergie atomique (CEA), elle a disparu au terme d’une dizaine d’années d’existence. Cet article met en perspective cette aventure singulière avec des éléments d’anthropologie de l’énergie et d’histoire du solaire thermodynamique en Afrique, dont les premiers projets et expériences remontent aux années 1860-1920, avant un renouveau qu’incarnèrent les professeurs de physique Henri Masson au Sénégal et Abdou Moumouni Dioffo au Niger.




Cartes et photos associées
CONSULTER L'ARTICLE