Gaétan Nocq. Soleil brûlant en Algérie. D’après le récit d’Alexandre Tikhomiroff

par Raphaëlle Branche

La couverture surprend d’emblée : sous les majuscules rouges du titre, les branches tentaculaires d’un cactus aux ombres menaçantes laissent apercevoir deux soldats, bien petits, montant prudemment à l’assaut, un fusil dans la main droite. Le paysage et les hommes : le décor et les acteurs français de cette histoire sont là. Les Algériens beaucoup moins : s’il est (…)



CONSULTER L'ARTICLE