Négocier la réforme des écoles coraniques dans le nord du Sénégal

par Anneke Newman

Dans toute l’Afrique de l’Ouest, des pressions croissantes, liées au mouvement de l’Éducation pour tous (EPT), s’exercent sur les maîtres coraniques pour réformer leurs écoles. Elles viennent à la fois du haut (États, ONG et bailleurs de fonds internationaux) et du bas (parents et élèves). Certains maîtres coraniques ont adapté leurs écoles tandis que d’autres opposent une forte résistance. Pourtant, la raison de cette dualité reste obscure. À partir d’une enquête ethnographique, réalisée auprès de deux maîtres coraniques dans le nord du Sénégal, cet article défend une micro-approche des liens entre les réformes au niveau national et international et les points de vue et les actes des maîtres coraniques ancrés dans une dynamique localisée.



CONSULTER L'ARTICLE