L’industrie cinématographique post-apartheid

par Samuel Lelièvre

De plus en plus présent dans les festivals et les salles de cinéma occidentales, le cinéma sud-africain contemporain n’est pas un nouveau cinéma de l’ère post-apartheid. Il existe depuis le début du xxe siècle. Soutenus par une industrie unique en Afrique, mais inséparable de l’histoire de l’apartheid, les films sud-africains contemporains révèlent le vrai visage de la « nation arc-en-ciel », en même temps qu’une réouverture sur le monde. Aujourd’hui, tous les carcans du système de l’apartheid ont volé en éclats. Pourtant, l’industrie sud-africaine du film doit gérer un certain nombre de legs du passé pour entrer plus complètement dans l’ère post-apartheid et pour se projeter dans le futur.




Cartes et photos associées
films-distribues-en-afrique-du-sud-omnipresence-americaine-et-vitalite-sud-africaine

Source : compilation de mai à août 2010 de Samuel Lelièvre d’après National Film an d Video Foundation (NFVF), 2010. Atelier de cartographie de Sciences Po / Afrique contemporaine, mai 2011

realisateurs-vers-une-plus-grande-mixite-par-genre-1994-2008

Source : compilation de Samuel Lelièvre d’après la NFVF, 2010. Atelier de cartographie de Sciences Po / Afrique contemporaine, mai 2011

le-boom-du-documentaire-1994-2008

Source : compilation de Samuel Lelièvre d’après la NFVF, 2010. Atelier de cartographie de Sciences Po / Afrique contemporaine, mai 2011

CONSULTER L'ARTICLE