Cinquante ans de coopération française avec l’Afrique subsaharienne

par Pierre Jacquemot

La vocation africaine de la coopération française n’a jamais été sérieusement mise en cause en cinquante ans d’histoire. Elle en a été l’un de ses fondements. En revanche, la singularité de sa démarche originelle, appuyée sur une doctrine du développement qui en faisait sa force et lui donnait son identité, s’est progressivement estompée : d’abord, avec l’alignement sur les thèses dominantes au plan international, puis avec les réformes des quinze dernières années. Elles ont modifié en profondeur le projet initial des développeurs, plus soucieuses de satisfaire ses contraintes d’organisation que de répondre aux attentes des bénéficiaires de l’aide. De cette aventure, autant politique qu’humaine, il reste un formidable héritage de savoir-faire façonnés dans une pratique engagée.




Cartes et photos associées
declin-de-lassistance-technique-et-reconfiguration-des-thematiques-la-cooperation-francaise-en-afrique-1960-2010

Sources : Gaud, 1994 ; Meimon, 2005 ; Sadoulet, 2007. Atelier de cartographie Sciences Po, mai 2011

un-objectif-de-07-rarement-atteint-1960-2009

Source : OCDE, www.oecd.org. Atelier de cartographie de Sciences Po, mai 2011

apd-de-la-france-vers-le-continent-africain-1960-2010

* CAD : Comité d’aide au développement de l’OCDE.

Source : OCDE, www.oecd.org. Atelier de cartographie de Sciences Po, mai 2011

deboursement-moyen-de-laide-francaise-a-lafrique-en-millions-de-dollars-aux-prix-et-taux-de-change-de-2008

Source : OCDE, Developement Aid at a glance, Africa, 2011.

CONSULTER L'ARTICLE