Banque mondiale. L’intérêt croissant pour les terres agricoles peut-il apporter des bénéfices durables et équitables ?

par Mathieu Perdriault

Fin 2008, l’ONG Grain dénonçait sur la foi d’articles de presse ce qu’elle appelait un processus de « main basse » sur les terres agricoles à travers le monde. À sa suite, des travaux étaient engagés par diverses structures pour vérifier, caractériser et quantifier le phénomène.

Une étude était tout particulièrement attendue, celle du département « Développement (…)



CONSULTER L'ARTICLE