Louis Guinamard, Survivantes, femmes violées dans la guerre en République démocratique du Congo

par Véronique Moufflet

La parole est aux Congolais de l’est de la République démocratique du Congo. Victimes ou auteurs de viol, soignants, acteurs des paroisses, des associations, des institutions nationales. Une parole brute, retranscrite telle quelle ou presque. C’est assez rare pour être noté et s’en féliciter, notamment en ce qui concerne les deux témoignages d’auteurs de violences et celui d’une (…)



CONSULTER L'ARTICLE