Le mythe des 0,7 % : origines et pertinence de la cible fixée pour l’aide internationale au développement

par Michael A. Clemens

      Todd J. Moss

Comment quantifier l’aide internationale ? L’objectif de 0,7 % du RNB assigné aux pays riches est devenu la réponse standard de nombreux milieux officiels et une cause célèbre pour les activistes de l’aide. Les origines de cette cible soulèvent cependant des questions importantes quant à sa pertinence. Originellement, la cible des 0,7 % a été calculée en utilisant différentes hypothèses qui ne sont aujourd’hui plus valables et était justifiée par un modèle qui n’est plus considéré comme crédible. En utilisant essentiellement la méthode d’alors, adaptée aux conditions actuelles, on atteindrait un objectif d’à peine 0,01 %. Les auteurs ne prétendent en aucune façon qu’il s’agit là du taux « adéquat » de l’aide mais cet exercice montre la folie de cette méthode et des discours irréfléchis en faveur d’une aide s’élevant à 0,7 % du RNB, auxquels elle a conduit. Deuxièmement, ils montrent, preuves à l’appui, qu’en dépit de mauvaises interprétations fréquentes, aucun gouvernement n’a jamais formellement promis dans un forum des Nations unies d’atteindre cet objectif de 0,7 % – même si beaucoup se sont engagés à faire des efforts dans ce sens. Troisièmement, ils font valoir que le ratio APD/RNB ne constitue pas un facteur significatif permettant de déterminer l’adéquation de l’aide à apporter. La cible de 0,7 % était au départ un instrument de lobbying. Qu’elle ait ou non été efficace, l’utiliser pour en faire une cible fonctionnelle n’a plus aucun sens, si toutefois cela en a jamais eu.




Cartes et photos associées
apdrnb-pour-les-bailleurs-de-fonds-bilateraux-les-plus-importants-1960-2004

Source : OCDE.

apdrnb-pour-un-ensemble-choisi-de-bailleurs-de-fonds-de-taille-moyenne-1960-2004

Source : OCDE.

apdrnb-pour-le-g-07-1960-2004

Source : OCDE.

pays-a-faible-revenu-et-a-revenu-intermediaire

Source : Michael A. Clemens et Todd J. Moss.

pays-a-faible-revenu-uniquement

Source : Michael A. Clemens et Todd J. Moss.

CONSULTER L'ARTICLE